La Camargue s’habille aux couleurs du marquis de Baroncelli

Lou Marqués

Alors que la Camargue est aujourd’hui l’une des régions les plus propices à la biodiversité en France, avec ses nombreuses espèces animales, sa profusion florale et son respect de la nature mêlé d’un grand amour pour sa faune régionale si particulière, auront lieu le 26 mai 2015 aux Saintes-Maries-de-la-Mer les réjouissances en l’honneur de celui qui a su faire de la Camargue une région si douce et belle : le marquis de Baroncelli, dit Lou Marqués.

Lou Marqués : un homme, un combat

De son nom Folco de Baroncelli-Javon, le marquis n’aura jamais cessé de se battre pour les valeurs camarguaises, la culture manadière et la défense des minorités. Ces trois objectifs, qu’une vie ne suffirait pas à aborder, sont ce qui caractérise cet homme, plus connu par son surnom, Lou Marqués.
Lou Marqués aura connu une longue vie, remplie de l’amour du taureau camarguais, des valeurs de sa région et du respect de l’Homme dans son ensemble, quelle que soit son origine, le poids de sa bourse ou encore son nom.
Lou Marqués aura marqué l’histoire, si bien qu’il sera décrit par Robert Zaretsky, professeur d’histoire française à l’université de Houston comme étant celui qui aura « contribué à transformer la Camargue, jusque-là étendue sauvage et désolée, en une nature ordonnée et apprivoisée, devenue parc naturel et l’une des destinations de vacances les plus courues. […] Révolutionnaire indécis devenu homme de spectacle, régionaliste mué en bricoleur de l’histoire et du folklore camarguais, Baroncelli a participé à la création de la France moderne. »

Une journée à marquer d’une pierre blanche pour Lou Marqués

Sa passion pour le grand taureau noir provençal l’a amené à devenir un des manadiers les plus connus de l’histoire et son amour de l’homme en a fait un défenseur des droits de tout un chacun, qu’il élise domicile en Camargue ou que le ciel soit son toit. Ainsi, Le marquis a défendu de son vivant les droits des Gitans, peuple nomade.
Le 26 mai 2015, les Gitans viendront rendre honneur à ce grand homme, qui les aura aimés et défendus plus que quiconque avant lui. Les taureaux battront le pavé dans les rues, les danses folkloriques seront légion et la musique ne cessera qu’une fois la Lune lassée de l’entendre.
Une belle occasion de découvrir l’histoire et la culture camarguaises, qui comptent parmi les fiertés de l’hexagone, du bassin méditerranéen et de l’Europe.

Un commentaire pour “La Camargue s’habille aux couleurs du marquis de Baroncelli

  1. SENOT

    La Camargue région propice à la biodiversité.
    Voilà un beau rêve.
    Mais on est loin du compte et le pauvre marquis de Baroncelli ne reconnaitrait plus sa Camargue.
    Il est très difficile, aujourd’hui, de vouloir parler de respect de la nature.
    Le Rhône est totalement pollué, la pêche y est interdite aux professionnels.
    La pollution du Rhône est exemplaire : PCB, pesticides, médicaments, métaux lourds…..sans oublier les tonnes de plomb des chasseurs jusqu’à ces dernières années.
    Donc, comme l’eau douce vient du Rhône, la Camargue a une eau totalement polluée.
    Des solutions simples, rapides et peu couteuses sont possibles.
    Mais personne ne bouge.
    Pauvre Camargue !!!

    Reply

Réagissez à cet article