Le Taureau Camargue (raço di biou)

Taureau Camargue

Tel le cheval de Camargue, le taureau de Camargue est un animal de race rustique. Il a été façonné dans l’environnement dans lequel il vit. Cette race existe depuis très longtemps (environ deux mille ans) mais son histoire reste floue. Il existe une ressemblance avec les bovins qui peuplent l’Asie et l’Europe Méridionale, certains pensent que le taureau Camargue est la dernière ramification à l’ouest de la grande race bovine asiatique « Bos Taurus Asiaticus ».

Morphologie

Animal de robe foncée (généralement noire, quelquefois brun foncé), sa taille ne dépasse pas les 1,30 m pour les mâles et 1,20 m pour les femelles. Sa tête ressemble beaucoup à celle du taureau asiatique :

• Une tête forte avec un front étroit

• Des cornes longues et fines avec les embouts noirs

• Des gros yeux avec des sourcils fins

Il possède un corps long, les membres fins et un arrière train peu développé, de bons aplombs et un dos plat.

Aptitudes

Le taureau de Camargue est la seule race européenne qui est encore considérée comme sauvage. Il n’a jamais pu être domestiqué et la conservation de la race est liée à ses aptitudes dans les jeux traditionnels dans les arènes et dans les rues.

L’élevage

Il vit en Manade, en semi-liberté et son élevage est aujourd’hui pratiqué par 120 manadiers regroupant environ 15 000 têtes. En semi-liberté, ils se nourrissent uniquement de roseaux et de salicornes qui sont des plantes propres à la Camargue. Appartenant à une manade, le veau sera marqué au fer rouge de l’emblème de la manade à ses 1 ans.

En dehors de la ferrade et des jeux, le seul contact avec l’homme se résume à la surveillance sanitaire et éventuellement à un complément alimentaire en cas de besoin. Il existe une filière AOC de taureaux, la viande provient d’adultes mâles ou femelles n’ayant jamais participé à des jeux traditionnels taurins. Cette viande rouge et maigre est notamment présente dans la Gardianne.

Réagissez à cet article